Pont thermique : définition

Le terme « pont thermique » est utilisé dans le secteur du bâtiment pour désigner une rupture d’isolation. En d’autres termes, il s’agit d’une zone faiblement isolée par laquelle la chaleur a tendance à s’échapper, et cela engendre une diminution de la résistance thermique du logement.

Il est important de préciser que ce genre de failles peut apparaître dans tous types de bâtiments, aussi bien au sein d’une résidence collective qu’au sein d’une maison individuelle, d'où l'importance d'avoir un habitat bien isolé.

Un logement mal isolé provoque des ponts thermiques qui conduisent à chauffer davantage l'habitation l’hiver, et à utiliser plus souvent la climatisation l’été, ceci engendrant une hausse des factures énergétiques.

Les causes de ces déperditions de chaleur sont diverses, elles peuvent être liées à :

  • Une quantité importante d'humidité (moisissures, champignons...)
  • Une mauvaise installation du matériau isolant
  • La présence de murs creux
Aujourd'hui, l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est une des solutions fortement recommandées aux habitants afin de réduire efficacement les effets indésirables des ponts thermiques et ainsi faire des économies sur sa facture de chauffage.