Panneaux photovoltaïques : peut-on revendre le surplus d'électricité produit ?

L'un des principaux intérêts économiques d'un panneau photovoltaïque est la possibilité de revendre l'électricité qui n'est pas consommée dans le logement.

panneau-solaire-polycristallin-vertical-toitPlusieurs motivations peuvent pousser à l'achat de panneaux solaires :

  • Soit se chauffer grâce à des cellules thermiques ;
  • Soit produire sa propre électricité verte et renouvelable grâce à des cellules photovoltaïques ;
  • Faire des économies d'énergie sur le long terme dans les deux cas, en évitant de payer un combustible de chauffage ou une électricité de plus en plus chère.

Les panneaux photovoltaïques ont un autre avantage : une fois l'électricité consommée dans votre logement (on parle d'autoconsommation), l'éventuel surplus n'est pas perdu. Il est réinjecté dans le réseau géré par Enedis. En échange, EDF vous verse une prime proportionnelle à la quantité d'énergie.

En 2021, cette somme est de 10 centimes d'euros par kilowatt-heure.

Ce tarif est spécifié dans un arrêté : il n'y a donc aucune négociation possible ni possibilité de refus par le fournisseur d'énergie. Un contrat est établi lors de l'installation des panneaux photovoltaïques.

Une vente totale ou partielle de l'électricité solaire

Même si la majorité des Français installent des panneaux pour en consommer l'énergie produite, sachez que vous pouvez choisir de revendre la totalité de l'électricité solaire, sans l'autoconsommer. Conséquences : un avantage et un inconvénient.

  • La prime d'achat par EDF est plus élevée, ce qui réduit la durée d'amortissement : 17,79 c€/kWh pour une puissance installée inférieure ou égale à 3 kWc (kilowatt-crête), et 15,12 c€/kWh pour une puissance inférieure ou égale à 9 kWc.
  • En revanche, vous n'êtes pas éligible à la prime d'autoconsommation, qui peut dépasser 1 000 euros et allège ainsi considérablement la facture à l'achat.

Un projet d'installation solaire ? Concrétisez-le avec Hellio